“La vie ce n’est pas un sprint, c’est un marathon.”

 

Un ami nigérien vivant aux Etats-Unis me confiait récemment que l’un de ses parents résidant au Niger l’avait appelé au lendemain de l’accouchement de son épouse pour qu’il lui finance le mouton du baptême. Il en avait retiré une grande frustration, considérant que cette personne avait fait preuve d’irresponsabilité en ne préparant pas cet heureux événement.

En y réfléchissant, il est clair que même en économisant 200 fcfa par jour, le futur papa, pourtant salarié, aurait pu mettre en 9 mois un peu plus des 50.000 francs cfa nécessaires à l’achat du mouton.

En cette période de fin d’année, nombreux sont les très récents bacheliers qui se mettront à chercher une formation et une bourse pour la rentrée prochaine.

Nous assistons chaque année à cette quête paniquée qui se conclue malheureusement très souvent par le choix d’une solution au rabais. D’autres préferent encore perdre une année académique à étudier “n’importe quoi, n’importe où”, quitte à se réorienter l’année suivante, et donc perdre un temps précieux dans leur cursus.

Nous ne le dirons jamais assez: pour les lycéens, le projet de formation s’esquisse en Seconde, se précise en Première et s’exécute en Terminale.

En Seconde, l’élève se connait suffisamment pour savoir quelles sont les matières qui lui plaisent. Avoir une idée de son projet de formation l’aidera à privilégier les domaines qui l’intéressent pour être certain d’être orienté dans la bonne filière.

En Première, la pression augmente mais laisse quand même le temps de faire le tour de toutes les possibilités de formations (en fonction de sa filière, de son niveau, de ses possibilités financières, des financements dispensés par les établissements), et de bien s’imprégner des pièces à joindre au dossier. C’est souvent sur le dossier que le candidat nigérien est éliminé, malheureusement pas par manque de niveau, mais par manque de préparation. Car écrire une lettre de motivatin pour une université américaine ou obtenir des lettres de recommendation de ses professeurs est un travail de longue haleine.

En Terminale, les cours et révisions ne laissent pas de temps à l’à peu près ni aux hésitations.
L’élève doit avoir une idée claire des actions à entreprendre et des dossiers de candidature à envoyer. Tout au long de l’année il doit s’assurer de bien faire ce qu’il faut pour réunir et envoyer les différents dossiers de candidature dans les délais.
Les concours ou candidature pour toutes les bonnes formations en Afrique, en Europe et en Amérique du Nord se font dans le courant de l’année (en avril pour la plupart), avant d’avoir le Bac.

Notre rôle, celui des parents et du corps enseignant doit être d’accompagner les élèves dans ce sens, de leur donner le cadre pour qu’ils puissent se prendre en main pour démarrer sur le bon pied leur cursus académique.

Apprenons-leur à agir un peu chaque jour pour accomplir leurs objectifs plutôt qu’à répondre dans la panique à des événements pourtant prévisibles.

 

Graduate - Sheep

Crédit image http://www.psealocals.org/

 

 

Fati NZI-HASSANE

Présidente

Ose-Niger

One Thought on ““La vie ce n’est pas un sprint, c’est un marathon.”

  1. Idriss Laouali Abdou on 25/06/2015 at 21:54 said:

    Très bel article, c’est un grand problème aujourd’hui. Je me demande si c’est lié à notre culture ? mais c’est “une manière de faire” qu’on doit revoir.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Before you post, please prove you are sentient.

Quel est le nom de la région du Niger située le plus à l EST? (en minuscules)

Post Navigation