Ose-Niger œuvre déjà pour l’Agenda Post 2015 dans le domaine de l’Education

En 2000, le Forum Mondial de l’Education à Dakar a abouti sur les cibles concernant l’éducation à l’horizon 2015. L’objectif principal étant une éducation universelle pour tous les enfants. Force est de constater qu’à l’heure du bilan, on est loin d’atteindre les différents sous objectifs. Les défis sont toujours énormes. L’éducation primaire pour tous n’est pas encore garantie. Aujourd’hui 121 millions d’enfants et d’adolescents ne sont toujours pas scolarisés, ce qui s’accompagne d’importantes inégalités du point de vue de l’accès et de la qualité. Au moins 781 millions d’adultes, dont les deux tiers sont des femmes, sont privés du droit à l’alphabétisation

Education - Niger - Worldbank

Copyright © Banque Mondiale

Pour l’Agenda Post 2015 dans le domaine de l’Education, lors du Forum Mondial de l’Education qui vient de s’achever le 21 Mai 2015, l’ensemble des organisations de la Société Civile du monde entier s’est accordé sur un objectif commun. « Assurer une éducation équitable, inclusive et de qualité et promouvoir les opportunités d’apprentissage tout au long de la vie pour tous » doit être notre vision commune pour l’agenda post-2015.

En plus des objectifs concernant l’éducation universelle au niveau primaire et secondaire, ces organisations réaffirment le droit à un enseignement supérieur de qualité, public et progressivement gratuit et à une éducation et formation professionnelles.

Cette prise de position (en phase avec les valeurs d’Ose-Niger) se justifie à plus d’un titre…. surtout pour un pays comme le Niger.

L’enseignement supérieur, un facteur clé pour un développement économique durable

Pour faire du Niger, un pays émergent, il faut introduire des innovations dans tous les secteurs clé de la vie socio-économique. D’abord, dans le domaine de l’Agriculture qui est la principale composante de produit intérieur brut, compte tenu des défis énormes liés aux aléas climatiques et à la pression démographique. Il faut beaucoup d’ingéniosité et mettre en place des solutions innovantes pour que le pays assure sa souveraineté alimentaire et envisager une industrie de transformation dans ce secteur basé sur les produits locaux. Pour ce faire il faut miser sur la recherche et favoriser la formation et l’accompagnement des chercheurs et des praticiens. Il faut assurer, dans ce domaine en particulier, une panoplie de formations de qualité sur l’ensemble du territoire et encourager les initiatives innovantes.

Le même constat s’applique dans les domaines des Mines, de l’Energie, et des télécommunications, qui ont des apports importants et qui constituent des enjeux présents et futurs. Le Niger doit disposer de cadres compétents qui puissent explorer toutes les possibilités qui existent dans le monde et puisse en faire profiter la nation.

Ose Niger doit continuer ses efforts pour aider et conseiller les jeunes nigériens qui sont capables de poursuivre leurs études et surtout les accompagner pour faire le meilleur choix.

Ayant la chance d’évoluer dans le secteur de l’éducation, participant aux discussions sur les grands défis de l’éducation pour l’avenir de notre pays le Niger, notre continent l’Afrique et du Monde, je peux affirmer que Ose Niger a pris de l’avance. Les objectifs que nous sommes fixés et que nous poursuivons seront probablement les points des discussions du Forum Mondial de l’Education de 2030 pour arrêter l’Agenda Post 2030. Notre défi est de contribuer en amont aux objectifs qui seront définis.

 

Article rédigé par Maman Nafiou ISSIAKA, Secrétaire Général d’Ose-Niger

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Before you post, please prove you are sentient.

Quel pays borde le Niger à l OUEST? (en minuscules)

Post Navigation