Faites de vos rêves des projets!

Il y a une expression qui revient souvent chez les jeunes Nigériens, et qui m’irrite en même temps qu’elle me ravit: “Mon rêve, c’est de…” ou alors “Aidez-moi à réaliser mon rêve.”.

D’une part, c’est rassurant de voir que malgré la situation très difficile traversée par notre pays, nos jeunes ont toujours envie de se lancer dans des études supérieures parfois très longues.

D’autre part, ce qui me désole, c’est la réponse, très souvent la même, de ces personnes à la question: “Que faites-vous, concrètement, pour réaliser vos rêves?”. Rien, ou pas grand-chose. La plupart du temps, on attend une aide providentielle d’un parent bien placé pour décrocher une bourse de coopération. Ou alors, on cherche sur Internet un organisme qui voudra bien nous “donner une bourse”.

Bref, on compte sur la providence, le destin.

Vous êtes peut-être arrivés ici, sur cette page, en pensant que la chance vous a enfin souri. Dans ce cas j’ai une mauvaise nouvelle: l’ONG Ose-Niger ne vous donnera pas de bourse.

Mais j’ai aussi une proposition, bien meilleure : et si vous transformiez vos rêves en projets?

Un rêve, c’est: “Après mon bac, j’aimerais aller étudier aux États-Unis ou à Bordeaux.”

Un projet c’est: “Je suis très intéressée par l’architecture et le génie civil.”

  • Je suis inscrite depuis la Seconde au CCC du Centre Culturel Américain dans le but d’avoir une inscription et un financement pour une formation aux États-Unis.
  • Parallèlement, juste avant mon bac, je passe le concours de l’EAMAU (c’est mon plan B).
  • Enfin, en plan C, je vais postuler aux bourses du Maroc pour deux écoles d’architecture que j’ai déjà identifiées.”

Vous rêvez d’entrer à Oxford ou à Sciences Po ? Renseignez-vous, dès la classe de Seconde, sur les critères de sélection et la constitution du dossier. Profitez de votre année de Première pour réunir les pièces justificatives et peaufiner votre dossier que vous déposerez durant le premier ou le deuxième trimestre de votre Terminale. N’attendez pas d’avoir votre bac, car il sera déjà trop tard.

Vous rêvez d’être le deuxième Nigérien à intégrer Harvard? Comme nous l’a déjà expliqué Halima Hima, sachez que votre plan d’action devra démarrer deux, voire trois ans avant la date visée.

Vous voulez suivre l’exemple d’un(e) aîné(e) qui a intégré une école africaine prestigieuse telle que l’EAMAU, l’EAMAC ou l’ENSEA? Ne faites pas l’erreur de vous renseigner sur ces établissements une fois le bac en poche: les concours d’entrée ont lieu pendant votre année scolaire de Terminale, et vous perdriez donc une année académique.

Renseignez-vous dès la classe de Première sur toutes les écoles qui pourraient vous plaire et passez tous les concours possibles, vous serez content de pouvoir faire votre choix avant la rentrée universitaire.

De très nombreuses opportunités de formation et de financement existent, et nous sommes engagés à vous les faire connaître. Mais ne comptez pas sur la chance. Comptez sur votre capacité à identifier les meilleures formations pour vous, à constituer un dossier en temps et en heure, et à éventuellement passer les épreuves de sélection des établissements visés.

Voici comment vous passerez d’un rêve à un projet réalisable.

 

Mme Nzi Fati Hassane, Présidente, Ose-Niger

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Before you post, please prove you are sentient.

Quel est le nom de la région du Niger située le plus à l EST? (en minuscules)

Post Navigation