Comment apprendre à apprendre

 

Il peut paraître évident : on s’assoit dans une salle de classe (de préférence à l’arrière), on écoute le/la professeur(e), on prend de notes (tout en rêvassant souvent). Puis, on revient chez soi et on travaille la matière (parfois en apprenant par cœur les éléments principaux) pour la restituer telle quelle le jour de l’examen, obtenir ainsi une bonne note.

apprendre à apprendreSauf que le geste d’apprendre est devenu une véritable science, de nos jours. Cela veut dire que rien n’est plus laissé au hasard. Des outils spécialisés qui sont à notre disposition font de nous des étudiant(e) excellent(e)s, des auditoires performants, aptes à maintenir l’attention focalisée pendant tout le discours du professeur, aptes aussi à prendre des notes fonctionnelles, à sentir exactement le bon mot (concept) à retenir…Tout cela rentre dans ce qu’on appelle aujourd’hui de véritables compétences d’apprentissage.

Avant, l’on disait : « dis-moi comment tu enseignes et je te dirai si tu es un bon prof ». À présent, l’on dit : « dis-moi comment tu apprends à tes étudiants à apprendre et je te dirai si tu es un bon prof ».

En effet, apprendre à apprendre est une véritable compétence qui ne s’arrête pas uniquement à la période de vos/nos études. Nous apprenons tous durant toute notre vie. Il conviendrait donc de nous attarder sur le développement de cette compétence.

Les universités sont de plus en plus soucieuses à l’égard de cet aspect qui N’EST pas développé (ou très rarement et très peu) par les professeurs lors des cours, faute de temps. On attend que les étudiants aient déjà une grande habileté bien forgée en ce sens. Sauf qu’il n’est pas toujours le cas.

C’est la raison pour laquelle les universités créent des outils, des espaces professionnels spécialisés (réels et/ou virtuels) qui offrent une excellente vue sur le développement de l’apprentissage.

Précisons-le de suite : ces outils sont à intégrer par chacun et chacune. Ils NE sont pas proposés à titre de « recette miracle » qui, une fois appliquée mène automatiquement à un succès assuré. Ces outils doivent être intégrés et adaptés au style et au rythme d’apprentissage de chaque étudiant(e).

Sciences Po fiches méthodologiquesL’Université de Sciences politiques offre un tel exemple pour ceux et celles qui se trouvent en transition du lycée vers les études universitaires.

Il peut être particulièrement utile de consulter ces fiches qui détaillent plusieurs aspects que je regrouperais en :

 

 Aspects organisationnels

Ceux-ci vous donnent un aperçu de la :

– bonne façon de gérer votre temps lors d’une épreuve

– bonne manière de prendre des notes fonctionnelles

– bonne démarche pour une recherche efficace sur Internet

 

Travail sur le texte

Ces fiches vous montrent comment :

– faire un commentaire de texte. Toute une méthodologie est à votre disposition pas à pas :

– faire une dissertation, qui demeure une épreuve de base dans bien de disciplines universitaires

ou comprendre la problématique d’une dissertation

interroger un sujet. Les grandes questions rhétoriques : Quoi, Qui, Comment, Où, Quand… vous préservent de ce qu’on appelle le « hors-sujet »

– bien analyser une image. L’image est un registre communicatif particulier, un code à décoder. Que fait-on devant une image pour tirer le plus d’information d’elle ?

lire une carte

 

Bonne chance à toutes et à tous et n’oubliez pas : « apprendre à bien penser, c’est apprendre à bien vivre ! » (Anonyme)

Article rédigé par Mirella Vadean

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Before you post, please prove you are sentient.

Quel pays borde le Niger à l OUEST? (en minuscules)

Post Navigation