Apprendre – une affaire de leadership (Troisième partie : instaurer un climat propice au travail d’équipe)

comm_mai

Une fois l’équipe de travail constituée il est important de savoir communiquer avec les camarades pour atteindre le mieux l’objectif proposé qui est, dans ce cas, ne l’oublions pas, COMMUN.

Pour qu’un climat favorable, constructif et, si possible, amical règne au sein de votre équipe de travail, il faut comprendre trois aspects essentiels de la communication :

savoir écouter, savoir s’exprimer et savoir s’organiser.

Écouter l’autre :

– lorsque vos collègues parlent il est toujours courtois de montrer votre attention, votre ouverture et compréhension aux idées exposées (même si elles seront évaluées et sélectionnées par la suite)

– respecter la parole des autres et le laisser s’exprimer jusqu’au bout. Il n’y a rien de plus agaçant que de se voir la parole coupée au beau milieu d’une phrase et/ou de perdre le fil des idées

– se mettre à la place de l’autre qui parle : c’est-à-dire accepter que sa vision des choses puisse différer de la vôtre. Après tout, il/elle peut dire des choses intéressantes. Le progrès se fait dans/par l’échange.

Parler devant les autres

– ne jamais prendre toute la place, tout le temps de la rencontre pour exposer uniquement vos idées. Essayez d’aller à la rencontre de l’équipe avec des idées claires en tête. Vous pouvez les noter ou les garder en mémoire, mais ne vous perdez pas à les « chercher » sur place. Vous gaspillez du temps précieux à vos collègues et à vous-même.

– parler clairement, simplement pour faire transmettre et valider votre point de vue. Par la suite, vous pourrez travailler ensemble à l’embellissement des phrases pour la forme finale de votre projet.

– recourir au langage non-verbal (gestes, regards, etc) qui peuvent soutenir vos paroles, si vous avez l’habitude ou si vous en éprouvez le besoin, mais veillez à ce qu’il soit poli, approprié. Le fait d’être « entre vous » ne vous préserve pas du code du respect et la politesse envers les autres. Il faut bien que les autres gardent un beau souvenir de vos interactions et qu’ils veuillent renouveler l’expérience et embarquer avec vous dans d’autres projets à venir.

Organiser les rencontres

Trop souvent, les étudiants négligent cet aspect et perdent beaucoup en efficacité. Qu’elle soit petite (deux ou trois personnes), moyenne ou grande, votre équipe gagnerait à avoir un(e) animateur/trice qui lance les idées, mène la rencontre et un(e) secrétaire qui prend note du fruit du travail.

Ces rôles peuvent être assumés à tour de rôle par tous les membres de l’équipe, surtout dans le cas des projets qui s’étalent pendant toute l’année universitaire. Il n’est pas question de hiérarchiser l’équipe de travail, ou de charger de travail supplémentaire certains de ses membres, mais d’optimiser la bonne marche vers l’atteinte de votre objectif.

Bien que la créativité soit très importante et que les meilleures idées émergent dans le chaos, une rencontre où on ne ferait que parler « dans le vent » et au gré des idées qui surgissent dans l’esprit de chacun(e) est du temps perdu. Chaque rencontre est une étape du projet et chaque étape mène à la fin désirée. Mais il faut aussi garder des traces. Habituez-vous à prendre note de ce qui a été dit et fait et puis partagez ces notes (via email ou autres voies) avec tous les membres de l’équipe.

Mine de rien, la façon dont vous vous positionnez dans une équipe de travail traduit (développe) des aspects importants du leadership. Nous verrons dans le prochain billet quel type de leader vous êtes en train de devenir selon votre comportement dans une équipe de travail constituée pour accomplir un projet universitaire.

Lors des rencontres, à noter l’importance du :

  • Savoir écouter
  • Savoir dire
  • Savoir s’organiser

Article rédigé par Mirella Vadean

(NB : suite et fin de cette série ICI.)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Before you post, please prove you are sentient.

En quelle année le Niger a-t-il obtenu son indépendance?

Post Navigation